L’afghanisation de notre société

par | Sep 13, 2021 | Editos | 2 commentaires

Nouveau spectacle médiatique, ce pays est en proie lui aussi au séparatisme. Le monde occidental a voulu y installer le confort démocratique et ses valeurs. Ni les milliards, ni la pédagogie (les écoles), ni l’exemple des mœurs matérialistes, n’ont pu installer ce fier pays et ses habitants dans une zone de confort dont ils n’ont pas eu le courage de s’approprier.

Il n’est pas besoin de pérorer sur cette affaire qui disparaîtra vite des esprits, ni d’en profiter pour augurer outrancièrement du déclin d’un monde ultra moderne, ultra technologique, ultra riche, ultra… social. Les réalistes-pragmatiques se gaussent de ces prévisionnistes négationnistes qui ne parlent que pour exister. Des pervers narcissiques frustrés de ne pas trouver de place dans cette société d’aisance qu’ils ne veulent pas percevoir.

Le « societal trend » dépasse les frontières politiques, religieuses, géographiques et cognitives. Il distance ceux qui dépendent des autres de ceux qui ne dépendent que d’eux-mêmes. La légalité et la dignité devant honorer ces comportements. L’égalité de droit doit pourfendre l’égalitarisme archaïque.  

 Il faut « retrouver le sens de notre civilisation, sortir de l’impuissance de l’état et remettre partout l’individu en situation de responsabilité… C’est une question de dignité et d’efficacité collective »  David Lisnard.

La plupart des femmes et des hommes politiques actuels sont des séparatistes irresponsables. Pour exister publiquement et électoralement ils flattent et pansementent une population majoritaire de faibles, de sectaires, d’incultes et de décalés.

 La question intelligente est : pourquoi restent-ils à ce niveau social et ne profitent-ils pas des technologies de l’information et de la formation ?  Au lieu de se servir bêtement et mimétiquement des réseaux sociaux.

Le gouvernement multiplie les messages pédagogiques sur les médias. Ces messages sont parfaits et très subliminaux, comme la publicité.

Il faut qu’ils investissent les supports d’influence de ces jeunes décalés et dogmatisés. 

Comme les Ostrogoths qui ont gangréné la grande Rome, comme les paumés de la décolonisation qui pourrissent Marseille, la cohorte inévitable des migrants vient grossir les rangs de ces haineux, critiques d’une société qu’ils jalousent.

 

Il n’est point question de culture ou de religion, comme le prétend une élite fatiguée et en carence d’imagination et de clairvoyance. Le monde progressiste réclame plus d’acquis que d’inné, plus de logique et de scientisme que d’idéologie.

Il suffit d’observer nos candidats à l’élection suprême. Les discours pathétiques de nos mollahs blancs, ignorants du Monde et de son libre échange, troc des temps modernes. Ils sont plus dans le péremptoire que dans le contradictoire. Ils revendiquent le pouvoir sans « le savoir ».

 L’intolérance dogmatique est l’ennemie des peuples. Ernest Renan disait qu’il fallait « organiser scientifiquement l’humanité ».

La science est l’avenir de l’humanisme, elle protège naturellement les humains contre leurs facéties (guerres, pollutions, surdose et paresse tech…) La religion, et même la « Justice souveraine », devront se convertir au raisonnement logique pour féconder les différences, vérifier et justifier, analyser en comparant (banques de données, benchmarking).

Les partis politiques s’uniformisent autour d’une science : l’écologie, mais certains n’ont pas encore compris que l’économie est tout aussi systémique, avant d’être politique.

Pourquoi les entreprises mondiales publient des résultats sociaux et financiers très supérieurs aux états ??

La Justice ne s’adapte pas pas à l’évolutionnisme.

« La justice est prononcée par des femmes et des hommes, et donc exposée aux tentations et aux dérives caractéristiques de la nature ». Eric Dupond-Moretti
« Les juges confondent le droit et la morale » (EDM voir vidéo ci-jointe). Ils confondent aussi cette morale avec l’intérêt général à long terme. Le symbolisme machiste désuet ne doit pas être stigmatisé par la domination féministe judiciaire, la séparation conjugale judiciaire (divorce) doit répondre à un pur problème économique et non moraliste ou sexiste.
Le juge aux affaires familiales ne devrait pas avoir « le droit » de s’immiscer dans la plus belle de nos libertés : le respect de la vie privée. Comment peut-il, professionnellement, comprendre l’intimité sans conflit d’intérêt (90% des JAF sont des femmes).

Je fais partie des 40 ou 50 000 débirentiers qui continuent de payer une prestation compensatoire depuis plusieurs décennies. Les lois de révision de 2004 et de 2015 n’infléchissent pas les juges qui s’arque boutent sur « l’autorité de la chose jugée », cad sur le soutien à leur corporatisme, à la morale sur le droit et à la prise illégale d’intérêt.

Le « séparatisme » exprime la volonté de ne plus respecter les lois de la République, au profit de valeurs religieuses, culturelles ou corporatistes. L’islamisme n’en est pas l’unique forme.

Les désocialisés, marginaux de la culture du travail et de la responsabilité individuelle, les intellectuels juristes et politiques atteints d’apragmatisme, sont les supports actuels de la pénurie de main-d’œuvre dans un pays d’hyper chômage.

L’idéologie moralisatrice tue les volontés économiques, comme celles des ex épouses qui pensent que leurs ex conjoints leur doivent subsistance le reste de leur vie….

Guy BENON – Edito Septembre 2021

2 Commentaires

  1. Christian Renault

    Bonsoir
    Je vous suis depuis pas mal de temps; vos chroniques me consolent .
    Je fais partie, depuis bientôt trente ans , de la cohorte des débirentiers ,la barre des 350k€ est franchie.
    Je finance l’EHPAD de madame atteinte d’Alzheimer , nos quatre enfants enfants jouissent de la vente de son appartement.
    Il serait malvenu que je demande une révision de la prestation compensatoire ,compte tenu de son état de santé.
    Cordialement
    Christian Renault

    Réponse
  2. F.LEMAIRE

    Et si la justice était bientôt confiée à une intelligence artificielle ?

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 + 14 =