Justice et médias doivent s’interroger sur leurs préjugés :

Nov 4, 2020 | Revue de presse | 0 commentaires

« La machine judiciaire et ceux qui la composent croient à la faute, à la déviance, à la nécessaire protection d’un ordre toujours menacé. Le ressort intellectuel de l’enquêteur ou du juge n’est autre que le soupçon, la mise en doute des explications fournies, la probabilité du mensonge… »   Jean-Yves Le Borgne. Le Figaro du 17 Novembre 2020.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =


Archives